Accéder au contenu principal

Articles

Festival des Templiers - Marathon du Larzac

Pour le dernier trail de la saison, nous nous attaquons à l’un des plus gros évènements trail de France: le festival des Templiers. Ce n'est pas moins de 14 courses aux formats variés qui sont proposées et qui attirent plus de 10000 coureurs de 45 nationalités différentes. La course la plus emblématique est la grande course des Templiers le dimanche mais qui, pour la première fois en 25 ans d'existence, a été annulée pour raison météorologique cette année. Par chance, avec mes amis, nous avions opté pour des courses qui se déroulaient le vendredi matin pour lesquelles nous avons eu d'excellentes conditions climatiques. Ces courses avaient surtout l'avantage d'être limitées à quelques centaines de participant permettant une ambiance plus intimiste.


Après 7h de route jeudi, nous avons récupéré nos dossards, puis nous avons fait un tour rapide du salon du trail très bien fourni avec toutes les principales marques et surtout des dizaines de représentants d'aut…
Articles récents

Trail du Sancy

Ce week-end retour en Auvergne pour prendre le départ du fameux Trail Estival du Sancy et rajouter le département 63 à mon palmarès. 
Le départ est le samedi à 10h30. C’est plutôt rare de partir aussi tard pour un trail, c’était plutôt chouette pour une fois de prendre notre temps pour se préparer, papoter avec les copains, regarder un peu de rugby. Vers 9h45 on part faire un petit échauffement et 10’ avant le départ on prend place dans le sas.
Le départ est donné et ça part moins vite que je l’aurais pensé, je ne me fais même pas bousculer alors je j'étais un petit peu trop devant à mon goût. Je fais quand même le premier kilomètre (sur le bitume et en légère descente) à 13km/h. Je sais déjà que la course va être compliquée car les isquios tirent. Je pensais que j’aurais le temps de récupérer de la séance de PPG du lundi mais c’était un mauvais calcul. On commence ensuite à monter un peu sur des chemins assez larges en sous-bois, j’aimerais pouvoir tout faire en courant mais je …

Trail de Châtel-Montagne

Après maintes hésitation, j’ai décidé de prendre le départ de notre désormais traditionnel Trail de Châtel-Montagne. Moins de deux semaines après mon infiltration à la cheville avec 10 jours d’arrêt complet, je m’inscris la veille de la course un peu à l’arrache sur le 9km au lieu du 15km prévu.


C’est maintenant notre troisième participation à ce très sympathique évènement en montage Bourbonnaise que nous connaissons bien mais pour la première fois le soleil n’est pas au rendez-vous. Il fait un froid de canard. Mon chéri court son habituel 25km avec départ à 8h30. On arrive 45 minutes en avance, on récupère les dossards et il part à l’échauffement. Je vais voir son départ puis je pars  moi aussi à l’échauffement. Je prends le départ en manches longues, gants et Buff… 
Cette année pas de changement de parcours donc j’ai l’avantage de savoir à quoi m’attendre. On part en descente, je laisse les fusées partir vite. La première montée bien raide en lacets dans la forêt arrive, c’est souv…

Skyrace des Anges

Encore un nouveau département au compteur avec la Skyrace des Anges sur laquelle nous avons terminé en beauté nos vacances d’été. Cette course à la particularité d’être à assez haute altitude puisqu’on part de la station de Montgenèvre à 1800m d’altitude pour monter jusqu’à 2600m.

La météo est avec nous et c’est sous un soleil radieux que se déroule cette course. Le départ est donné et assez vite on rentre dans le vif du sujet avec une longue montée de 8km. Au début je cours un peu et puis au bout de 3km je passe en mode marche lorsque la pente s’intensifie mais j’essaye de garder un bon rythme. Tout en haut la respiration se fait assez haletante, 2600m d’altitude on commence à les sentir un peu quand même.




Une fois là-haut plus de la moitié du dénivelé de la course est avalé et je me sens pas mal. C’est parti pour autant de descente car le parcours repasse par le centre de Montgenèvre pour le ravito avant de repartir dans la montagne. Au début ça descends raide c’est compliqué mais …

Les Drayes du Vercors

On continue notre tour de France des trails avec une escapade dans le Vercors il y a 10 jours.
7h : réveil. Et là c’est le drame… Dehors un brouillard à couper au couteau et des trombes d’eau. Bon. On a pas fait 650 km pour flancher maintenant mais tout de même ma motivation vacille un peu. Pensée émue pour les copains qui sont déjà en train de courir sur le 50km…


Quand on finit par prendre la route le brouillard se lève peu à peu et il a arrêté de pleuvoir. On arrive sur place un peu à l’arrache car j’ai pris un peu trop de temps à préparer mes affaires. Du coup, pas le temps de s’échauffer, on nous fait déjà rentrer dans le sas. Le départ est donné à 9h tapantes. On commence par un peu de plat descendant qui permet de se mettre en jambes tranquillement. Comme on part à froid, j’essaye d’y aller mollo. Au bout de 2km c’est la première
montée, je suis un peu en difficulté au niveau du cardio, c’est là que l’échauffement aurait aidé. Ça se monte quand même plutôt bien, je marche tout…

Techni'Trail de Tiranges

Le week-end dernier direction la Haute-Loire pour le premier vrai trail de l’année (après la mise en bouche du Robert le Diable en mars). Si comme moi vous ne savez pas situer ce département sur la carte, son chef-lieu est le Puy-en-Velay. Le village de Tiranges est situé à peu près à équidistance du Puy-en-Velay au Sud et de Saint-Etienne au Nord.

Les copains sont tous inscrits sur le 52km qui part à 7h. Moi c’est l’heure à laquelle j’ai mis le réveil ;) J’arrive dans le village un peu en retard, je dois me garer loin car ma course est la dernière à partir et les places sont chères. Je rejoins le départ en footing en guise d’échauffement, ni le temps, ni l’envie d’en faire plus. Il fait froid et il y a beaucoup de vent. Et surprise, ce trail printanier s’est transformé en trail blanc !

Après un petit briefing, le départ est donné à 9h. Il fait froid et le début est un peu dur. Je pars tranquillement sur mon allure marathon. J’ai un peu froid et je me demande un peu ce que je fous là…