Accéder au contenu principal

Articles

Ma lunchbox

Aujourd’hui je vous propose un petit focus sur deux marques en lien avec la nourriture (soit ma principale passion dans la vie), une très connue et une beaucoup moins mais qui gagne à l’être. Si vous avez lu mon article sur les bouteilles réutilisables, vous savez que depuis quelques mois j’essaye de plus en plus de faire attention à ce que j’achète en terme d’empreinte écologique et humaine. Les deux produits que je vais vous présenter s’inscrivent complètement dans cette idée.
Ayant la chance d’avoir un chéri qui aime beaucoup cuisiner, je ramène plusieurs fois par semaine mes propres plats à la cantine. Cela me permet d’être sûre de ce qu’il y dans mon assiette et que les plats me plaisent, et donc de manger plus sain et plus équilibré. La vieille boite en plastique dont j’avais l’habitude de me servir étant mal en point, j’en ai profité pour me rééquiper.
J’ai commencé par investir dans une boite de la gamme Cook & Go de Pyrex. On ne présente plus la marque Pyrex. Cette gamme…
Articles récents

Produits finis #3

Une nouvelle petite revue de produits car ça faisait longtemps et j'ai testé plein de choses !

Pourquoi je préfère éviter les PEG et les PPG

Si vous êtes dans mon cas, vous avez déjà entendu les acronymes PEG et PPG mais sans bien savoir ce que cela signifie et pourquoi au juste on fait tout un flan. Laisser moi donc vous éclairer...

Razzia chez Les Tendances d'Emma

J'ai découvert le concept du coton réutilisable à Noël dernier lorsqu'une de mes copines, qui est bien en avance sur moi sur le zéro déchet et qui le pratique déjà depuis plusieurs années, m'a offert un kit de "cotons" de démaquillage en tissu réalisés par ses soins. La première fois je n'ai pas trop aimé car n'utilisant le coton que pour le démaquillage des yeux, j'avais du mal à venir à bout de mon mascara waterproof avec ces disques en tissu et je n'ai jamais réussi à faire partir la tâche ensuite. J'avais bien aimé le concept mais je n'était pas convaincue à l'utilisation. Et puis quand j'ai commencé à utiliser des eaux florales comme tonique sur mon visage, je me suis dit que c'était dommage quand même tous ces cotons jetés à la poubelle, j'avais triplé ma consommation et c'est là que je me suis dit qu'il pouvait être malin de retenter les disques réutilisables. Et là miracle j'ai trouvé ça hyper pratique.…

1h30 au paradis

Hier je suis allée à La Maison Dr. Hauschka à Paris pour un soin du visage purifiant : une super expérience que je voulais vous raconter.

Pourquoi je diminue ma consommation de coton

Après une petite période d’absence, je suis de retour avec un article (un poilou long) sur le coton et son impact écologique.


Le coton est partout. Dans nos vêtements et chaussures, mais aussi à la maison : draps, serviettes, torchons, rideaux, tapis et j’en passe, ou encore dans nos trousses de toilette : coton à démaquiller, coton tiges, protections hygiéniques… 
Chaque français consomme 17kg de textile par an (dont 9kg de vêtements et 2kg de chaussures). Le flux de déchets textiles généré en France est proche du flux consommé, ainsi en 2013 les déchets textiles représentaient 700 000 tonnes et ce chiffre est en forte progression chaque année. Sur ces 700 000 tonnes seulement 105 000 tonnes ont été collectées, le reste finissant avec les ordures ménagères enfoui ou incinéré ou encore pire jeté dans la nature.
En 2015, la production mondiale de coton a été de 25,9 millions de tonnes. La consommation de coton dans le monde est massive (et pour cause, personne ne s’imagine s’en passer…

Pourquoi je ne veux plus de silicones (ni de quats) dans mes cosmétiques

Je m’en été déjà un peu expliquée dans un post précédent mais je voudrais reprendre ici les raisons pour lesquelles je n'utilise plus aucun des produits présents sur cette photo (qui étaient pourtant des essentiels pour certains auparavant) et que je lis scrupuleusement les compositions des produits (capillaires mais pas que) que j’achète afin de fuir ceux contenant des silicones ou leurs cousins les ammoniums quaternaires (ou quats pour les intimes).