Accéder au contenu principal

Pourquoi je ne veux plus de silicones (ni de quats) dans mes cosmétiques

Je m’en été déjà un peu expliquée dans un post précédent mais je voudrais reprendre ici les raisons pour lesquelles je n'utilise plus aucun des produits présents sur cette photo (qui étaient pourtant des essentiels pour certains auparavant) et que je lis scrupuleusement les compositions des produits (capillaires mais pas que) que j’achète afin de fuir ceux contenant des silicones ou leurs cousins les ammoniums quaternaires (ou quats pour les intimes).



1/ Les silicones

Ce sont des composés inorganiques obtenus à partir du silicium mêlé à de l’oxygène. Pour faire simple, ce sont des matières « plastiques ». On les reconnaît facilement dans les listes INCI parce qu’il s’agit de tous les ingrédients dont le nom finit en -ane ou en -one : amodimethicone, polysiloxane, cyclotetrasiloxane, cyclomethicone...

a/ Sur le plan beauté

Les silicones sont très présents dans la cosmétique conventionnelle (les shampooings surtout et le maquillage). Ils sont faciles à intégrer dans les formules et très stables. Ils n’endommagent pas la peau et sont bien tolérées. Ils donnent aux cheveux un aspect doux et facile à démêler, et à la peau une apparence plus douce, plus lisse… Cependant cette matière inerte, dérivée du pétrole, se pose à la surface de votre peau et de vos cheveux et leur effet occlusif empêche les vrais soins de pénétrer.

Sur le corps, les crèmes hydratantes à base de silicone vont couvrir la peau d’une couche faussement douce au lieu de vraiment la nourrir en profondeur et vous aurez l’impression d’avoir une peau perpétuellement sèche et que vous ne pouvez plus vous passer de crème (j’ai déjà entendu plein de filles se plaindre que plus elles mettaient de la crème plus leur peau était sèche… Ca vous parle ?).

Les silicones gainent le cheveu de façon plus ou moins durable, tant et si bien qu'au bout d'un moment ils sont plastifiés (et c'est le cas). Ce qui les rend imperméables (moins sensibles à l'humidité), supprime l'électricité statique (plus contrôlables), d'apparence brillants et plus faciles à coiffer, puisque chaque fibre est "entourée" d'une couche de silicone qui reflète la lumière et qui empêche le peigne ou la brosse de s'accrocher. Effet accentué quand on utilise à la fois un shampoing, après-shampoing et soin sans rinçage contenant des silicones. Mais encore une fois les silicones restent sur la fibre capillaire, et à la longue, ils l’alourdissent et la rendent grasse. En plus, ils empêchent les vrais soins de nourrir votre chevelure.

Sur le visage, tout en donnant l’impression de camoufler les imperfections et de lisser le grain de peau ils vont boucher les pores et favoriser les boutons, microkystes et autres points noirs.

Cela va même un peu plus loin dans mon cas. En effet depuis une petite dizaine d’années, j’avais régulièrement des plaques de boutons absolument immondes au niveau du cou. Le phénomène apparaissait souvent pendant les vacances ou lors de coups de chaud. Au début une ou deux fois l’été, puis de plus en plus, jusqu’à l’année dernière où c’était presque en continu : une poussée toutes les deux semaines en été et plusieurs poussées en hiver. Je voulais voir un dermatologue pour essayer de régler ce problème qui m’empoisonnait la vie. Le système de santé français étant ce qu’il est, j’ai dû passer par mon généraliste qui a balayé mes questions d’un revers de la main, m’a diagnostiqué une allergie solaire et prescrit un corticoïde en crème (crème à base de paraffine comme toutes les crèmes pharmaceutique, vous saisirez l’ironie !). Bon, j’en suis restée là, perplexe sur l’efficacité de la cortisone sur mon problème et surtout je restais persuadée que le problème était plus lié à la chaleur et la transpiration qu’à l’exposition aux rayons du soleil. Et puis en mars j’ai adopté progressivement les cosmétiques bio sans me douter un seul instant que cela allait avoir un impact sur ce point en particulier. Pourtant cet été, j’ai pu constater que ma peau allait tellement mieux. Pas de miracle sur sa nature grasse au quotidien mais changement radical au niveau de ces poussées de boutons. Je pense que j’ai fait environ 2 ou 3 poussées sur toute la période estivale et avec beaucoup moins de boutons qu’habituellement. La conclusion que je tire de cette expérience est que ma peau complètement obstruée par les silicones et les huiles minérales (voir mon article sur ce sujet) de mes cosmétiques habituels étouffait en période de forte chaleur et que les pores obstrués se muaient en des dizaines de petits boutons. Bien sur cela ne fait que quelques mois que j’ai changé mes habitudes donc je vais rester vigilante à l’évolution du phénomène mais je trouve que c’est très encourageant. Ma crème solaire est encore une conventionnelle car il me fallait finir le tube donc j’ai bon espoir qu’en changeant de crème solaire l’été prochain je sois totalement débarrassée de ce problème. En tout cas, je suis tellement soulagée d’avoir moins souvent des poussés et qu’elles soient moins visible. Je vous mets quelques photos bien dégueu pour que vous compreniez un peu ma joie et si ça peut aider des personnes qui auraient des problèmes un peu similaires (car je me suis bien sentie seule pendant tout ce temps).



b/ Sur le plan environnemental

Ces matières ont un bilan écologique très néfaste. Une fois répandues dans l’environnement, la plupart des silicones mettent des centaines d’années à se désintégrer dans la nature. Vous pensez « oui mais je ne jette pas mes flacons de shampoing dans la nature » ! Sauf que chaque jour quand vous vous rincez les cheveux, les silicones partent avec votre eau de rinçage aux égouts et hop directions l’océan où il va tuer les petits poissons avec tous ses autres amis plastiques

Les silicones sont interdits dans les produits bio, donc acheter bio c’est la certitude d’une formule sans silicones. Pour les autres il faut bien lire les étiquettes mais un produit non bio sans silicone c’est presque impossible à trouver, ou alors ils ont été remplacés par des quats ce qui n’est guère mieux (voir mon article sur le Masque Merveilleux Ultra Doux).

2/ Les quats

Les quats quant à eux, rendent le cheveu "mou". Enduits de quats et mouillés, ils glissent comme des algues, se démêlent facilement, semblent plus brillants et plus doux. Ce sont ces effets que l'on apprécie quand on utilise des produits conventionnels. Comme quand on ne peut se passer d'assouplissant pour le linge, ou pour rester dans la beauté, de vernis sur ses ongles striés/jaunis. On est habitué à cette sensation artificielle, à tel point que pour nous, ce sont ça nos cheveux, et pas autre chose.

a/ Sur le plan beauté

S'ils laissent les cheveux doux et démêlés, en tant que tensioactifs cationiques, ce sont les plus irritants des agents lavants qui existent. Bien qu'ils ne moussent pas et soient moyennement détergents, ils sont néanmoins très irritants pour les muqueuses (en particulier les yeux), le cuir chevelu et bien évidement pour la peau. C'est pour cette raison que bon nombre de personnes sont allergiques aux assouplissants textiles et que ceux-ci sont déconseillés pour le lavage des vêtements des nouveau-nés. Quand ce ne sont pas des tensioactifs (agents lavants), mais plutôt des polymères (Polyquaternium + 1 chiffre), ils ont aussi un potentiel irritant, mais également un effet occlusif (imperméabilisant) sur les cheveux, qui les rapproche de celui des silicones. Ils sont souvent utilisés en remplacement de ces derniers pour cette raison. Dans les après-shampoings et les masques après-shampoing, les quats peuvent également se révéler irritants, même si on peut imaginer que c'est un peu "moins grave" dans la mesure où l'après-shampoing est généralement posé brièvement sur les longueurs puis rincé dans la foulée. Néanmoins, que l'utilisation soit brève ou longue, lors du rinçage, le produit se retrouve quand même sur la peau ou les muqueuses.

b/ Sur le plan environnemental

Leur procédé d'obtention est très polluant. Polluants, ils le sont aussi une fois rejetés dans le milieu aquatique, au même titre que les assouplissants pour la lessive, aussi bien pour l'environnement aquatique (poissons notamment) que pour l'homme.

Normalement les quats sont également interdits dans les produits certifiés bio à cause de leur fort impact écologique (je vous en reparle dans un prochain artiche qui traitera des composés éthoxylés).

L’article qui a fini de me convaincre quand je me suis intéressée au sujet est un article du site de cosmétique naturelle DeNovo. Je suis par ailleurs totalement fan de la plupart des autres articles qui sont toujours très pertinents et très pointus, en particulier en ce qui concerne les sujets de formulation cosmétique (oui je me répète, j’ai déjà parlé des ce site à la fin mon post sur les sulfates). Je vous conseille également cet article du Cosmétologue qui est plus nuancé sur les silicones.

Commentaires

Popular Posts

Le masque merveilleux par Ultra Doux : l'erreur de la débutante

Les produits Ultra Doux et moi, c’est une longue histoire d’amour. Mais les histoires d’amour finissent mal, en généraaaal ... 

Festival des Templiers - Marathon du Larzac

Pour le dernier trail de la saison, nous nous attaquons à l’un des plus gros évènements trail de France: le festival des Templiers. Ce n'est pas moins de 14 courses aux formats variés qui sont proposées et qui attirent plus de 10000 coureurs de 45 nationalités différentes. La course la plus emblématique est la grande course des Templiers le dimanche mais qui, pour la première fois en 25 ans d'existence, a été annulée pour raison météorologique cette année. Par chance, avec mes amis, nous avions opté pour des courses qui se déroulaient le vendredi matin pour lesquelles nous avons eu d'excellentes conditions climatiques. Ces courses avaient surtout l'avantage d'être limitées à quelques centaines de participant permettant une ambiance plus intimiste.  La course n'a pas commencé qu'on en prend déjà plein les mirettes Après 7h de route jeudi, nous avons récupéré nos dossards, puis nous avons fait un tour rapide du salon du trail très bien fourni av

DeNovo : la (petite) marque française de cosmétiques éthiques et naturels qui gagne à être connue

Cela fait très longtemps que je voulais faire un article dédié à cette jolie marque. J'ai attendu un peu pour avoir testé un bon panel de produits et je vous présente aujourd'hui mes impressions sur tout ce que j'ai testé depuis un peu plus d'un an.