Accéder au contenu principal

Castle Day Trail

Ce week-end nous sommes devenus des trailers internationaux. Nous sommes partis rendre visite à nos sympathiques voisins belges et découvrir que le plat pays n’est pas si plat.


Nous avons pris la route samedi en fin de matinée (pour éviter les bouchons du chassé-croisé) et nous sommes arrivés à 16h30 dans notre Air BnB. Il s’agit en fait d’un grand appartement aménagé au 1er étage et sous les combles d’une maison de fermier. Le hameau semble exclusivement être composé de fermes et il y a des vaches et des chevaux par centaines dans les prés alentours. Nous avons récupéré les clefs et déposé nos affaires puis nous sommes repartis pour récupérer les dossards à la Roche-en-Ardenne, à 35 minutes de là. Le village est mignon et assez touristique, nous nous promenons un peu avant de rentrer.
 
La Roche en Ardenne et son château

Bienvenue en Belgique !

Le hameau dans lequel nous passons la nuit dans la campagne belge

Vaches au coucher de soleil

Le lendemain matin nous nous levons assez tôt et quittons notre logement à 7h20. Il faut être sur la zone de départ pour le 36km à 8h30 pour le coup de pistolet à 8h45. Le départ du 24km se fait ensuite à 9h30 et le départ du 12km à 9h45. Nous sommes 3 et faisons chacun une course différente. Le départ est donné dans la cour du château de la Roche-en-Ardenne. Il faut tout de suite descendre dans la ville, par un passage étroit en pavé, ça bouchonne pas mal pour toutes les courses même si nous ne sommes pas très nombreux au départ à chaque fois. Toutes les courses partent du château. Ensuite selon la distance, les courses se composent de 1, 2, 3 ou 4 boucles différentes mais qui repassent toujours aux abords du château.

Photo avant le départ

Départ du 24km

Les parcours

Zoom sur ma course

Profil du 12km

Pour le 12km, nous courront un peu le long de la rivière (l’Ourque) puis dans un parc boisé au cœur de la ville. Au bout de 2,5km, surprise ! Il faut traverser la rivière, à pied… Voilà les chaussures bien trempées pour le reste de la course. Salle histoire pour les habitués des ampoules. On n’est pas au bout de nos peines car pratiquement tout de suite après il faut monter une bosse très sèche avec cordes pour monter et cordes pour descendre. Ça glisse bien mais heureusement ce n’est que de la terre. Je rate un balisage et je perds 1 ou 2 minutes pour retrouver le chemin.

Exemple de montée un peu raide (un peu floue désolée)
Autre spécificité du parcours, il y énormément d’arbres en travers du chemin, on doit alterner entre saut de cabris pour passer par-dessus ceux qui sont bien couchés et se baisser pour éviter ceux qui sont plus hauts. Ca fait perdre du temps et ça sollicite pas mal le corps. Il faut rester bien attentif et maitriser ses mouvements.

La course est courte j’essaye donc de courir le plus possible, de marcher vite si je dois marcher, de relancer dès que je m’en sens capable. Au bout de ¾ d’heure je sens le coup de barre et les jambes ont du mal à suivre. J’essaye suivre ceux qui sont devant le plus possible et de mettre de la distance avec ceux qui me suivent. Le parcours continue en forêt et je parviens à maintenir à peu près le rythme même si j’aimerais courir un peu plus dans ces montées qui ne sont pas trop raides. Vers 9km½ on attaque la descente finale et là beaucoup de concurrents me remontent. J’ai un énorme travail à faire sur les descentes pour me lâcher plus, moins appréhender la chute, ne pas avoir peur de prendre de la vitesse et me laisser descendre même si les cuisses sont raides.

Arrivée vers le château
Un chemin dégagé nous mène vers le château sur lequel on a une jolie vue. Un passage est aménagé à flan de roche sur une planche de bois pour accéder à l’arrière du château, puis on pénètre dans le château après une petite échelle par une fenêtre. C’est l’aventure. On redescend ensuite par le même chemin qu’au départ vers la ville et c’est parti pour le dernier kilomètre de plat et l’arrivée au gymnase. Les derniers mètres en légère descente permettent de relancer et de franchir l’arche à toute allure. J’arrive un peu déçue de mon temps car j’espérais faire 1h30 mais je ne m’attendais pas un parcours aussi technique non plus. La découverte plus tard des temps des autres concurrentes me permet de relativiser un peu et l’essentiel en trail est toujours de se faire plaisir et de profiter de la nature.

Il y a un vrai effort de l’organisation pour proposer un parcours plein d’originalités, c’était très sympa. Le balisage pourrait être encore amélioré car on a eu plusieurs hésitations. Dans l’ensemble on est très content de nos courses et on pense revenir courir en Belgique bientôt.

Course : Castle Day Trail (Belgique)
Date : 29/07/2018
Distance : 12 km
Dénivelé positif : 570m
Temps : 1h37'27''
Classement : 53/164 au scratch et 9/63 au classement féminin

Commentaires

Popular Posts

Le masque merveilleux par Ultra Doux : l'erreur de la débutante

Les produits Ultra Doux et moi, c’est une longue histoire d’amour. Mais les histoires d’amour finissent mal, en généraaaal ... 

Festival des Templiers - Marathon du Larzac

Pour le dernier trail de la saison, nous nous attaquons à l’un des plus gros évènements trail de France: le festival des Templiers. Ce n'est pas moins de 14 courses aux formats variés qui sont proposées et qui attirent plus de 10000 coureurs de 45 nationalités différentes. La course la plus emblématique est la grande course des Templiers le dimanche mais qui, pour la première fois en 25 ans d'existence, a été annulée pour raison météorologique cette année. Par chance, avec mes amis, nous avions opté pour des courses qui se déroulaient le vendredi matin pour lesquelles nous avons eu d'excellentes conditions climatiques. Ces courses avaient surtout l'avantage d'être limitées à quelques centaines de participant permettant une ambiance plus intimiste.  La course n'a pas commencé qu'on en prend déjà plein les mirettes Après 7h de route jeudi, nous avons récupéré nos dossards, puis nous avons fait un tour rapide du salon du trail très bien fourni av

DeNovo : la (petite) marque française de cosmétiques éthiques et naturels qui gagne à être connue

Cela fait très longtemps que je voulais faire un article dédié à cette jolie marque. J'ai attendu un peu pour avoir testé un bon panel de produits et je vous présente aujourd'hui mes impressions sur tout ce que j'ai testé depuis un peu plus d'un an.