Accéder au contenu principal

[ Maroc 2018 ] J2 - 1ère grosse journée de trek en montagne

Rando : Refuge du Tamsoult (2250m) -> Refuge des Mouflons (3200m) [13,1km - 05h45 - D+1470]

Réveil à 7h30 pour un petit déjeuner servi à 8h. Le petit déjeuner est sommaire : on a de l’eau chaude avec des sachets de thé, du café soluble et du lait en poudre. Pas de jus ni d’eau. Côté solide on a le même pain rassis qu’au diner la veille avec une margarine (assez atroce), des confitures (fraise ou abricot) ou encore une pâte à tartiner arômes cacao/vanille franchement immangeable. Ensuite on fini de se préparer, on refait les sacs, on achète 3 bouteilles d’eau et 2 pains auprès du gardien du refuge et on se met en route pour 9h. 

Pour retrouver le chemin, nous traversons la partie haute des cultures en terrasse qui entourent le refuge et nous passons devant de minuscules maisons en pierre de paysans. Après 30min de marche nous sommes au bord du Assif n’Arzane qui permet à la verdure de s’épanouir sur une étroite bande de terre puis quelques minutes plus tard nous arrivons au niveau des cascades d’Irhoulidene. C’est super joli. Le contraste entre l’aridité environnante et ces chutes au fort débit est impressionnant.

Maisons de bergers

Entrée du parc national

Autour du Assif n’Arzane

Cascades d’Irhoulidene


Cascades d’Irhoulidene

Nous voilà au fond de la vallée et on se demande bien par quel chemin nous allons pouvoir en sortir. La montée s’annonce raide et nous ne serons pas déçus. Puis la vallée s’ouvre un peu et la montée se fait moins dure. On bifurque alors à gauche sur un  chemin en balcon qui nous offre après une vingtaine de minutes une jolie vue de la vallée que nous venons de quitter et du refuge. En bifurquant encore à gauche, on atteint un impressionnant chemin à 85 lacets pour grimper de 400m pour nous mener au Tizi n’Aguelzim à 3530m.

A la recherche du chemin pour sortir

Passion papillons

La montée est rude ! D’autant plus qu’on a le ventre bien creux… Ca gargouille fort ! La légèreté du petit déjeuner se fait sentir. Le sac me creuse les épaules. Vivement la pause. On a compté les lacets pour se motiver dans notre progression. Après 1h de montée, on arrive enfin au col d’où l’on domine un joli panorama. On est surpris d’y être accueilli par un homme avec une petite cagette nous proposant Fanta et Coca. Décidemment ce pays est surprenant. Nous nous installons à l’écart du chemin sur des rochers pour pique-niquer.

La montée vue d'en bas

Après avoir fait un peu plus de la moitié de la montée

Le pain rassis acheté le matin nous parait bien savoureux sur un estomac vide. On observe un troupeau de chèvres se rapprocher de nous, bientôt suivi de deux bergers qui eux aussi nous propose des sodas. Après manger, nous nous dirigeons vers le sommet de l’Alguelzim Nord à 3547m. Derrière il y a un petit plateau où nous nous posons quelques minutes, entourés par les chèvres, pour une petite sieste.

Le troupeau de chèvres squatte le sommet

Elles sont si mignonnes

Vue depuis l’Alguelzim Nord

Vue sur le Toubkal depuis Tizi n’Aguelzim

Nous revenons ensuite sur nos pas pour retrouver le chemin qui descend maintenant en pente plus ou moins douce vers les refuges du Toubkal. Moins de 2h et quelques glissades dans les cailloux plus tard nous arrivons au refuge que nous avions en visuel depuis 1h environ.

Passion papillon toujours

On aperçoit le refuge au loin

Cette fois on y est


Après un mini goûter, mon amoureux repart pour un petit footing d’altitude pendant que je prends le chemin de la douche. Sur 4 douches, une seule semble en état de marche. C’est sale, vétuste et l’eau à peine tiède. Un moment pas très réconfortant. Je profite d’un peu de temps libre pour faire un peu de lessive. L’eau est glacée et le nettoyage dans le petit lavabo qui s’écoule très mal est fastidieux. Comme notre chambre ressemble plus à un placard et qu’elle est très spartiate (juste quelques étagères), j’étends mon linge sur la balustrade de la mezzanine dans l’espace commun. Mon compagnon fera de même mais le lendemain matin pendant le petit déjeuner il aura la mauvaise surprise de voir son t-shirt disparaitre. 

Le repas servi à 19h va me permettre de me réchauffer. Nous sommes attablés avec deux suisses âgés avec qui nous discutons bien. Au menu : une soupe, avec notamment des lentilles et du curry, sur laquelle nous nous sommes jetés, accompagnée de pain marocain tout chaud et bien meilleur que la veille. Après ça nous nous sentions déjà mieux. On nous a servi ensuite un tajine à base de carottes et de pommes de terre, avec du poulet pour moi, que nous avons peiné à finir. En dessert, nous avons des quartiers d’orange que j’ai maintenant appris à apprécier et un thé pour faire couler le tout (ce sera la seule fois, les soirs suivants, bizarrement plus de thé).

Commentaires

Popular Posts

Le masque merveilleux par Ultra Doux : l'erreur de la débutante

Les produits Ultra Doux et moi, c’est une longue histoire d’amour. Mais les histoires d’amour finissent mal, en généraaaal ... 

Festival des Templiers - Marathon du Larzac

Pour le dernier trail de la saison, nous nous attaquons à l’un des plus gros évènements trail de France: le festival des Templiers. Ce n'est pas moins de 14 courses aux formats variés qui sont proposées et qui attirent plus de 10000 coureurs de 45 nationalités différentes. La course la plus emblématique est la grande course des Templiers le dimanche mais qui, pour la première fois en 25 ans d'existence, a été annulée pour raison météorologique cette année. Par chance, avec mes amis, nous avions opté pour des courses qui se déroulaient le vendredi matin pour lesquelles nous avons eu d'excellentes conditions climatiques. Ces courses avaient surtout l'avantage d'être limitées à quelques centaines de participant permettant une ambiance plus intimiste.  La course n'a pas commencé qu'on en prend déjà plein les mirettes Après 7h de route jeudi, nous avons récupéré nos dossards, puis nous avons fait un tour rapide du salon du trail très bien fourni av

DeNovo : la (petite) marque française de cosmétiques éthiques et naturels qui gagne à être connue

Cela fait très longtemps que je voulais faire un article dédié à cette jolie marque. J'ai attendu un peu pour avoir testé un bon panel de produits et je vous présente aujourd'hui mes impressions sur tout ce que j'ai testé depuis un peu plus d'un an.