Accéder au contenu principal

Trail de Châtel-Montagne

Juste avant notre départ en vacances, nous sommes descendus dans l’Allier pour notre deuxième participation au Trail de Châtel-Montagne. Nous y retrouvons une orga au top avec des bénévoles d’une gentillesse sans pareil, une course qui mobilise tout le village et un organisateur qui se casse la tête à changer les parcours tout les ans pour nous faire découvrir sous un angle différent sa région. Nous prenons donc le départ des mêmes courses que l’année dernière en termes de format mais le parcours est complètement changé et donc la course est très différente. Cette année c’est un peu plus difficile car plus technique et il y également plus de dénivelé.

Racepack
Muriel Cariou, vice-championne du monde 2018 de pentathlon moderne et marraine de l’évènement cette année, prend le départ de la petite course, comme moi. Ça part très vite sur le premier kilomètre mais assez vite il faut se calmer, on empreinte un chemin en sous bois au début sans difficultés puis un peu plus technique et glissant et bien pentu. Après 10 minutes de course ça monte déjà et je remonte quelques personnes dont Muriel. Après un replat, on remonte vers le village par une grosse montée coriace puis on monte les quelques marches du parvis de l’église pour la contourner sur la gauche. On redescend aussitôt et assez fort vers une petite rivière où l’on trouve du frais. Mais après la descente, bien évidemment une longue montée nous attend qui va nous mener jusqu’au ravito.

Nous avons beaucoup de chance car le temps est magnifique, l’inconvénient c’est qu’il fait un peu chaud. Je fais donc une petite pause pour boire mais au moment de repartir, un peu déconcentrée, j’oublie que je dois bifurquer et je fais quelques mètres sur le parcours du 15km avant de me rendre compte que je me suis trompée. Je peux relancer sur un petit faux plat descendant. Le parcours monte ensuite légèrement dans les sous-bois.

Comme les parcours passent en grande partie sur des parcelles privées, la plupart des chemins sont ouvert exprès pour la course donc jamais empruntés par ailleurs. Il y a donc des passages particulièrement difficiles pour les chevilles avec beaucoup de trous, des ronces et des racines qui sortent du sol. Il faut être particulièrement vigilant et bien lever les pieds également, avec la fatigue qui commence à arriver et en essayant d’aller le plus vite possible je finis par me tordre la cheville assez violemment. Plus que de peur que de mal car au bout de quelques mètres la douleur s’estompe. Par contre, je réalise que je ne vois plus de rubalise et que j’ai perdu le concurrent que je suivais de loin… J’arrive sur une route, aucun balisage. Avec le coureur qui me suivait, on se rend à l'évidence qu’on s’est trompé de chemin ! On décide descendre par la route en espérant retrouver le parcours rapidement. Finalement quelques centaines de mètres nous suffisent pour retomber sur le parcours. J’accélère pour essayer de perdre le moins de temps possible avec cette erreur. Ça tombe bien ça descend !

Il reste une dernière côte avant la descente finale. C’est sacrément raide surtout vers le sommet qui est un peu rocheux. Mais après ça il reste 500m, tout en descente, il n’y plus qu’à se laisser aller. Une fois dans le village beaucoup d’encouragement et déjà des félicitations pour ma première position. Je suis super contente et je finis à fond en savourant ces derniers mètres. Si on m’avait dit un jour que je gagnerais une course, même une petite course de campagne !

1h45 plus tard c’est enfin la remise des prix. C’est chouette de monter pour la première fois sur un podium et sur la première marche en plus ! J’ai le droit à un joli panier garni de produits du terroir local. Il y a beaucoup de prix pour une si petite course puisque sur les 4 courses, les 3 premiers sont récompensés, plus les premiers de chaque catégorie, ce qui est bien sympathique. C’est encore une fois grâce à un beau travail de l’organisateur. D’ailleurs, mention spéciale au ravito qui étaient varié et fournis et celui de l’arrivée un vrai banquet.

Encore une fois un bon moment passé à Châtel-Montagne en tout cas, ce qui nous fera y retourner surement l’année prochaine si notre planning nous le permet.

Selfie finishers
Remise des lots avec Muriel qui me félicite
Sur le podium
L'ensemble des récompensés sur la course

Mon petit panier garni

Course : Trail de Châtel-Montagne (03 - Allier)
Date : 09/09/2018
Distance : 9,5 km
Dénivelé positif : 364m
Temps : 1h15'00''
Classement : 13/52 au scratch et 1/23 au classement féminin

Commentaires

Popular Posts

Le masque merveilleux par Ultra Doux : l'erreur de la débutante

Les produits Ultra Doux et moi, c’est une longue histoire d’amour. Mais les histoires d’amour finissent mal, en généraaaal ... 

Festival des Templiers - Marathon du Larzac

Pour le dernier trail de la saison, nous nous attaquons à l’un des plus gros évènements trail de France: le festival des Templiers. Ce n'est pas moins de 14 courses aux formats variés qui sont proposées et qui attirent plus de 10000 coureurs de 45 nationalités différentes. La course la plus emblématique est la grande course des Templiers le dimanche mais qui, pour la première fois en 25 ans d'existence, a été annulée pour raison météorologique cette année. Par chance, avec mes amis, nous avions opté pour des courses qui se déroulaient le vendredi matin pour lesquelles nous avons eu d'excellentes conditions climatiques. Ces courses avaient surtout l'avantage d'être limitées à quelques centaines de participant permettant une ambiance plus intimiste.  La course n'a pas commencé qu'on en prend déjà plein les mirettes Après 7h de route jeudi, nous avons récupéré nos dossards, puis nous avons fait un tour rapide du salon du trail très bien fourni av

DeNovo : la (petite) marque française de cosmétiques éthiques et naturels qui gagne à être connue

Cela fait très longtemps que je voulais faire un article dédié à cette jolie marque. J'ai attendu un peu pour avoir testé un bon panel de produits et je vous présente aujourd'hui mes impressions sur tout ce que j'ai testé depuis un peu plus d'un an.