Accéder au contenu principal

Les Foulées'Zignanaises

Le week-end dernier nous rendions visite à un ami qui vient de s’installer à Béziers et quoi de mieux qu’un petit trail pour découvrir le coin ? Nous avons donc pris le départ des Foulées’Zignanaises à Lézignan-Corbières, les garçons sur le 24km à 9h et moi sur le 12km à 9h30.

Le réveil sonne très tôt, ça pique un peu et dehors il fait bien froid, un temps à rester sous sa couette. Pas de problème particulier sur la route malgré les gilets jaunes, on arrive bien avance pour récupérer nos dossards tranquillement. On est bien content de passer à l’échauffement avec ce froid, le ciel est dégagé pour l’instant mais on sait que la pluie n’est pas bien loin.

Avant le départ

La foule est assez compacte au départ et comme j’arrive au dernier moment ne voulant pas trop me refroidir je dois rester derrière. Les premiers mètres consistent donc à doubler le plus de monde possible pour éviter de me retrouver dans un bouchon une fois qu’on attaquera les sentiers. Je veux aussi m’entourer de personnes courant à bonne allure pour m’aider à garder le rythme. Le but sur cette course est de travailler ma gestion de course dans le sens où j’ai tendance à trop vouloir me préserver et à garder trop sous la pédale quand il s’agit de trail. Sur cette course je vais essayer de mettre une intensité comparable à un 10km.

Ça fonctionne bien puisque les premiers kilomètres ça monte bien et tout le monde monte en courant donc je suis le mouvement même si c’est rude. Le parcours est assez technique avec pas mal de pierres (qui sont souvent mouillées) dans certaines descentes, c’est épuisant car il faut être vigilant à chaque pas. Il y a beaucoup de bosses, ça monte et ça descend sans cesse, dont deux grosses montées où il faut marcher un peu car très raides et un peu plus longues que les autres. C’est aussi très tortueux, il y beaucoup de virages, il faut sans cesse relancer, ça ressemble un peu à un long cross en forêt par endroits. Je ne profite pas trop du paysage car je suis concentrée sur le chemin mais c’est quand même assez sympa. J’aime beaucoup les monotraces dans les bois et puis on a aussi des vues dégagées sur les vignes environnantes à d’autres moments.

Après le ravito au 7ème km je perds un peu de distance avec le peloton que je suivais à peu près depuis le début, je sens que je commence à sérieusement fatiguer. Un des gars me passe devant pour prendre le relais et m’aider à dépasser mon petit coup de pompe. C’est toujours plaisant de partager ces moment de solidarité pendant une course même quand il s’agit de parfaits inconnus. Vers le 10ème avec les 2 coureurs qui me suivent on se perd un peu à cause d’un moment de doute sur la balisage. On relance un peu pour récupérer le temps perdu et puis on arrive sur le goudron en descente qui signe la fin du parcours. J’allonge la foulée et j’enclenche les bras pour le dernier kilomètre à fond la caisse et je passe enfin la ligne d’arrivée après 1h18 de course avec le cardio au taquet.

C’est à ce moment que le vent se lève sérieusement et que la pluie fait son entrée. Je vais vite mettre des vêtement secs et bien me couvrir pour attendre l’arrivée de ces messieurs qui finissent leur périple en 2h25.

Visite de Carcassonne l'après-midi

Course : Les Foulées’Zignanaises (11)
Date : 25/11/2018
Distance : 12km - D+/- 250m
Temps : 1h18’03’’
Classement : 60/206 au scratch et 9/92 au classement féminin (et médaille en chocolat dans ma catégorie ;) )

Commentaires

Popular Posts

Le masque merveilleux par Ultra Doux : l'erreur de la débutante

Les produits Ultra Doux et moi, c’est une longue histoire d’amour. Mais les histoires d’amour finissent mal, en généraaaal ... 

Festival des Templiers - Marathon du Larzac

Pour le dernier trail de la saison, nous nous attaquons à l’un des plus gros évènements trail de France: le festival des Templiers. Ce n'est pas moins de 14 courses aux formats variés qui sont proposées et qui attirent plus de 10000 coureurs de 45 nationalités différentes. La course la plus emblématique est la grande course des Templiers le dimanche mais qui, pour la première fois en 25 ans d'existence, a été annulée pour raison météorologique cette année. Par chance, avec mes amis, nous avions opté pour des courses qui se déroulaient le vendredi matin pour lesquelles nous avons eu d'excellentes conditions climatiques. Ces courses avaient surtout l'avantage d'être limitées à quelques centaines de participant permettant une ambiance plus intimiste.  La course n'a pas commencé qu'on en prend déjà plein les mirettes Après 7h de route jeudi, nous avons récupéré nos dossards, puis nous avons fait un tour rapide du salon du trail très bien fourni av

DeNovo : la (petite) marque française de cosmétiques éthiques et naturels qui gagne à être connue

Cela fait très longtemps que je voulais faire un article dédié à cette jolie marque. J'ai attendu un peu pour avoir testé un bon panel de produits et je vous présente aujourd'hui mes impressions sur tout ce que j'ai testé depuis un peu plus d'un an.