Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du avril, 2019

Mon premier marathon

Hier, après des mois et des mois d’attente et après des semaines et des semaines de préparation, je prenais le départ de mon tout premier marathon. Comme Paris avec ses 49000 coureurs et la longue attente dans le sas de départ n’est pas forcément ma tasse de thé, j’avais de longue date décidé que je commencerais avec un marathon à taille humaine et c’est finalement sur Annecy que j’ai jeté mon dévolu. Le charme du paysage et une organisation au label international m’ont convaincue. Il est aussi réputé roulant et sans difficulté majeure. Même si je m’étais bien dit que l’objectif principal c’était de passer la ligne d’arrivée sans me dégoûter de la course à pied et que du coup je me suis mise le moins de pression possible, la distance est tellement mythique que c’est difficile de ne pas stresser un peu. En particulier, la semaine précédant la course où tout le monde bon courage comme si vous partiez au front. Nous avons donc pris le TGV samedi matin en direction de la Venise d

Semi-marathon de Rambouillet

Le 17 mars dernier j’ai fait une petite parenthèse de quelques heures dans les derniers préparatifs de mon déménagement pour ajouter un nouveau semi-marathon à mon palmarès. Ce semi tombe à pic, 4 semaines exactement avant le marathon, parfait timing donc pour la préparation de l’objectif marathon. En revanche, c’est juste une semaine après la Robert le Diable. Ce n’était pas exactement le choix le plus judicieux dans le cadre d’une prépa sérieuse mais je ne pouvais pas passer mon tour sur un petit trail sympathique. Racepack Réveil à 6h30 pour un départ à 9h30 avec 1h de route. J’ai pris un bon petit dèj et je me suis mise en route. J’arrive pile 1h avant le départ, peut-être un peu juste. Je me gare sur le grand parking mis à disposition et part récupérer mon dossard. Pas de chance, dans ma queue on a une personne qui a un souci d’inscription et alors que toutes les autres files se vident progressivement, je suis toujours à attendre. Après avoir finalement récupéré mon doss

La Robert le Diable

J’ai été sérieusement occupée par mon déménagement donc je n’ai pas du tout du tout été assidue dans mes comptes rendus du mois de mars. C’est donc parti pour 3 CR pour le prix d’un ^^ Début mars donc, direction ma chère Normandie pour découvrir un nouveau trail non loin de mes terres d’enfance. Il s’agit de la Robert le Diable (les nom des trails normands sont toujours d’une grande poésie ;) ) qui part de Moulineaux, un petit village niché au creux d’une des boucles de la Seine en aval de Rouen.  J’ai proposé ce trail aux coureurs de l’assoc de mon entreprise qui vont découvrir les côtes "casse pattes" des falaises de craie des boucles de Seine. Nous sommes arrivés la veille dans une charmante maison d’hôte où s’est tenue notre pasta party en toute simplicité et bonne humeur comme à l’habitude. Nous serons 4 au départ du 15km, 3 au départ du 30km et 4 en marche nordique. Ambiance à la pasta party Le dimanche matin nous partons pour Moulineaux sous un vent à